Comment décrocher un emploi en répondant EFFICACEMENT aux annonces ?

Written by on 21 juin 2016

Cet article a été écrit (ou plus exactement tapé) à 4 mains. Celles d’Anne-Julie Le Serviget et les miennes. Anne-Julie est consultante emploi & formation chez JobiJoba. Elle est déjà intervenue sur le blog dans le cadre du Mega Job Bootcamp que j’ai organisé en mars/avril 2016. Attachez votre ceinture et quand vous êtes prêt, enfilez vos gants pour jouer des coudes et répondre efficacement aux annonces !

Sur Carrière Punch, le message est clair : la recherche d’emploi est une compétition de boxe dans laquelle seuls les candidats les mieux préparés décrochent les meilleures opportunités. Dans cette arène géante d’un nouveau genre, il est légitime de se demander quelles sont les meilleures manières de trouver un emploi.

La réponse est absolue : le réseau ! Les experts tels qu’Hervé Bommelaer s’accordent depuis plusieurs années à dire que 80% des postes disponibles le sont par le réseau. On parle alors de marché caché.

Les jobboards, les sites carrières des entreprises et les autres vecteurs permettant à un candidat de postuler directement, ne représenteraient que 20% des postes disponibles et constituent le marché visible. Un certain nombre de nouveaux éléments laissent penser que les proportions ont évolué en passant de  80/20 à 60/40.

Qui a raison ? Qui a tort ? Difficile à dire. Seule certitude, la vérité se trouve quelque part entre ces 2 rapports de proportions. Afin d’éviter une bataille de chiffres inutile, retenons simplement que la majorité des opportunités se trouvent encore et toujours dans le réseau.

C’est ce que vient confirmer une étude datant de septembre 2015. Cette enquête menée sur 10 ans a montré que seuls 7% des sondés ont effectivement trouvé un emploi via les annonces d’emploi. Parallèlement, selon cette même étude, 78% des personnes interrogées admettent se focaliser sur les annonces pour leur recherche d’emploi.

marche_visible_marche_invisible

En d’autres termes, si le réseau est semblable à une autoroute peu empruntée, car moins directe et demandant plus d’efforts. Les annonces seraient quant à elle une autoroute avec des kilomètres d’embouteillage sur laquelle les taxis et les agriculteurs seraient en train de faire de longues opérations escargots. Vous voulez passer devant tout le monde ? Sachez que seul Moïse armé de son bâton pourrait vous ouvrir le passage vers l’emploi promis.

Mais faut-il pour autant négliger les annonces d’emploi ?

La réponse est claire : NON !

Cependant, il y a des règles à respecter pour aborder les annonces de façon efficace.

Une nouvelle équation et de nouveaux paramètres

Fini le temps des annonces diffusées sur papier ou sur les journaux. Bon à dire vrai, c’est encore possible de trouver des annonces au format papier, cette espèce ne s’est pas encore éteinte quoiqu’en probable voie de disparition. C’est d’autant plus vrai qu’aujourd’hui nous sommes à l’ère de la génération « j’ai mon iPad à 4 ans et si tu ne l’as pas avant le CP t’es ringard ».

Internet est désormais au cœur de cette quête du « Graal » qu’est l’emploi. Du côté des recruteurs, les outils de multidiffusion d’annonces permettent d’attirer les candidats à partir de plusieurs canaux. Pour le candidat, confronté à une multiplicité de sites et d’informations, il est important de connaître et maîtriser les outils qui vont vous aider à gagner du temps. Zoom sur les acteurs pouvant vous aider dans votre recherche d’emploi.

Les métamoteurs : les « Google de l’emploi »

Pour faciliter la recherche des utilisateurs, des sites dits agrégateurs ou métamoteurs regroupent les offres d’emploi de plusieurs centaines de sites généralistes comme APEC ou Monster, et plus spécialisés, selon les domaines comme l’environnement, la distribution et l’aéronautique. Vous retrouvez donc toutes les offres d’emploi en un seul site ! L’intérêt est de vous permettre d’être plus réactif pour répondre aux offres d’emploi et vous faire gagner du temps.

Autrement dit, les métamoteurs sont des moteurs de recherche de l’emploi. De même que Google et Bing vont scruter le web à la recherche du contenu dont vous avez besoin. Les métamoteurs vont « sourcer » des centaines de milliers d’offres d’emploi éparpillées un peu partout sur Internet. Ainsi, ils vont pouvoir vous indiquer toutes les offres disponibles selon les critères que vous aurez choisis.

Il existe nombreux métamoteurs. Indeed, Jooble et Jobijoba ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres.

Nous vous conseillons de ne pas partir à la chasse à tous les métamoteurs, car vous serez très vite submergé. Choisissez-en 1 pour démarrer, puis progressivement rajoutez-en un ou 2. Dans tous les cas, évitez d’en avoir plus que 3.

L’exemple de Jobijoba

Comme tout métamoteur qui se respecte, sur Jobijoba vous n’avez que 2 champs à remplir : vous saisissez le métier et le secteur géographique qui vous intéressent. Le site vous propose alors toutes les annonces analysées correspondant à votre requête. Il ne reste plus qu’à préparer une candidature en béton.

jobijoba_metamoteur_emploi

 Comment trouver des annonces qui vous correspondent ?

Les métiers évoluent, les compétences aussi, ce qui complique les recherches des candidats. Pour un même métier, on est vite noyé sous de nombreuses appellations, souvent propres à l’entreprise, à un secteur d’activité. Pour un même diplôme, il est possible d’y associer de nombreux débouchés, qui sont malheureusement souvent inconnus lorsque l’on arrive sur le marché du travail.

Il est donc très important de ne pas se borner à un seul intitulé métier, mais de procéder d’abord par grandes fonctions (par exemple marketing, communication ; ressources humaines), puis de sélectionner les métiers les plus adaptés. Plus vous multipliez les critères, plus vous aurez de chances de trouver votre bonheur. Sachez que d’un site Internet à l’autre, les résultats peuvent varier.

Vous pouvez consulter les sites spécialisés dans la présentation des métiers tels que l’Onisep, Studyrama et le site du pole-emploi. Sur ce dernier, vous pouvez retrouver toutes les appellations disponibles pour un métier, ce qui est indispensable pour exploiter au mieux un métamoteur comme Jobijoba.

Ci-dessous une grande liste d’appellations. Pour l’exemple, nous avons entré le métier « Ingénieur des travaux d’infrastructure »

fiche_metier_pole_emploi

Vous pourriez également envisager une autre voie : exploiter les fonctionnalités méconnues des  métamoteurs. Pour ne donner qu’un exemple, Jobijoba traite la synonymie des métiers pour faciliter les recherches !

Être au clair avec le marché du travail pour créer votre success-story

Quand vous entrez dans la vie active, ou lorsque venez de vous installer dans une région, il est important de se situer sur le marché du travail. Dans le cas le plus optimiste, vous pouvez évaluer vos prétentions salariales et identifier les types de contrats les plus proposés.

Dans d’autres situations (parfois beaucoup moins sympathiques), vous pouvez vous rendre compte que vous êtes sur un territoire restreint en termes de carrière dans votre domaine. Sarah, jeune acheteuse, récemment installée dans la région bordelaise, s’est par exemple rendu compte qu’il n’y a avait que 4% d’offres d’acheteur dans ce territoire. Au lieu de baisser les bras, cette information lui a permis de définir une stratégie de recherche d’emploi adaptée. S’il y a peu d’offres et beaucoup de candidats, mieux vaut axer ses candidatures sur le réseau et le marché caché pour dépasser la concurrence.

Étudiant ou en recherche de reconversion, partez à la recherche des informations indiquant les tendances de recrutement. Tant qu’à prendre une décision d’orientation, autant avoir les bonnes informations ! Un outil a été créé en ce sens par Jobijoba.

Le Conseiller Emploi Virtuel vous permet de vous situer en quelques clics sur le marché du travail en ligne. Mieux que des études, il s’avère très judicieux pour regarder la répartition des offres d’emploi. Il vous suggère ensuite des offres personnalisées en fonction de votre profil et de vos compétences.

conseiller_emploi

Valérie était fraîchement diplômée d’un Master 2 Economie et Gestion, spécialité Economie du Développement Touristique International. Elle ne savait pas quel ciblage adopter pour décrocher son premier job. Partant de son dernier stage, elle recherchait un poste de « Yieldmanager » dans le secteur du tourisme. Ce poste est certes en pleine expansion, mais encore peu représentatif sur le marché. Par ailleurs, il requiert une première expérience. Après plusieurs mois de recherches infructueuses, elle a donc souhaité élargir ses recherches.

À partir de son analyse du marché, elle a pu identifier des offres très proches disponibles et moins sollicitées, notamment pour des postes de « Revenue Manager » ou « Analyste Prix ». C’est ainsi que Valérie a décroché trois jours plus tard un poste au sein de C. Discount, entreprise à laquelle elle n’aurait jamais pensé.

Le fait de recevoir les bonnes offres ne vous garantit pas de décrocher un poste ! Encore faut-il pouvoir vous démarquer et démontrer que vous êtes la personne idéale pour le poste.

Mettre son CV en ligne

Aujourd’hui, télécharger son CV en ligne est indispensable dans une recherche d’emploi. Le meilleur des CV est celui qui vous permet d’être visible pour un recruteur. En le mettant en ligne sur des sites emploi ou jobboards, vous donnez une chance à votre CV d’être vu lorsqu’un recruteur cherchera un profil tel que le vôtre.

cv

Attention toutefois, quelques points diffèrent du CV « traditionnel ». Il faut que votre CV puisse être lu par les différents moteurs de recherche qu’utiliseront les recruteurs. Pour cela, il vous faut un titre de CV explicite et intégrer un maximum de mots clés en lien avec le poste ciblé. Plus concrètement, identifiez les compétences recherchées par les recruteurs (en particulier les compétences techniques et mots clés), que vous pourrez ensuite inscrire dans le contenu de votre CV, dans la rubrique « Compétences » ou encore « Expériences ». Le plus simple est de vous mettre dans la peau d’un recruteur qui souhaiterait vous trouver, un peu comme vous pouvez effectuer une recherche sur Google.

Le meilleur format pour les CVthèques WORD Vs PDF.

Si vous cherchez sur la toile, vous verrez les partisans du format WORD, et les partisans du format PDF. En vérité vous pouvez utiliser les 2, mais sous certaines conditions.

Les CV au format WORD.

Il y a 2 restrictions à prendre en compte :

1/ Évitez le format DOCX

Même s’il est de plus en plus répandu, tous les systèmes et logiciels utilisés par les recruteurs n’évoluent pas aussi vite que les versions de MS WORD. Enregistrez toujours votre fichier Word au format DOC version 1997-2003. Avec ça, vous êtes certain que votre fichier sera lu. Cependant vous n’avez pas la garantie que la mise en page sera conservée. En effet, ce n’est que si votre mise en page reste simple que vous pouvez utiliser le format DOC sans risque !

2/Bannissez les éléments de mise en forme complexe

Bannissez les tableaux, les colonnes et les zones de textes. Il est avéré que la lecture des CV est altérée par l’utilisation d’éléments de mises en page complexes. Dans son livre « Job et réseaux sociaux, connectez-vous », Jean Christophe ANNA explique : « le logiciel peut rester bloqué dans une colonne ou une case du tableau et donc ne peut pas lire l’intégralité du texte contenu dans le CV ».

Donc pour ne pas être pénalisé, évitez toute forme de mise en page complexe, ce qui élimine donc les tableaux et les « zones de texte ».

Le format PDF

L’avantage de ce format est qu’il est plus léger et lisible partout. Une personne qui n’a pas Acrobat Reader peut lire un PDF avec son navigateur. Cerise sur le gâteau, votre mise en page est conservée.

Les 2 seuls inconvénients sont les suivants : les recruteurs ne peuvent pas toujours faire des copier/coller très facilement à partir de votre PDF. Par ailleurs même si c’est de plus en plus rare, il se peut que certains logiciels ne parviennent pas à lire le texte contenu dans un PDF et le considère comme une simple image. Alors que faire ?

Plutôt que d’utiliser l’un ou l’autre, vous pouvez utiliser les 2 formats, DOC et PDF. Les avantages de l’un combleront ainsi les inconvénients de l’autre.

C’est à vous de puncher ! Bonne préparation de candidatures !

Punchemenet,

Anne-Julie et Uriel



Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Inscriptions au programme "Potentiel Job de Rêve" jusqu'au 23 octobre 23h59  Voir le programme