Attention ! Voici une technique extrêmement efficace pour donner envie au recruteur de vous rencontrer !

Written by on 21 octobre 2014

hypnotiser-le-recruteur

Aujourd’hui j’avais envie de partager avec vous une astuce qui utilise une faille de notre cerveau, et par chance vous allez pouvoir l’exploiter dans votre recherche d’emploi pour (entre autre) obtenir plus d’entretiens. Cette technique est tellement puissante qu’on la retrouve dans la plupart des domaines : le marketing, la publicité, le cinéma, la télévision et bien d’autres !

Cette technique vous oblige à rester jusqu’à la fin d’un film même si vous le trouvez nul ! Cette même technique vous pousse à acheter quelque chose dont vous n’avez pas besoin ! C’est encore elle qui vous pousse à regarder l’épisode suivant d’une série ! Je dois vous avouer que j’utilise très souvent cette astuce lorsque j’écris mes articles et celui-ci ne fait pas exception !

Plus loin, je vais vous expliquer comment j’ai adapté cette stratégie pour la recherche d’un emploi. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette méthode est terriblement efficace ! Mais avant de vous la présenter, je vais devoir vous parler de… neurosciences.

Je ne suis pas un expert en neurosciences, mais je peux vous dire qu’il s’agit de l’étude du cerveau et de son fonctionnement. Gardez ceci à l’esprit, car j’y reviendrai plus tard. Pour l’heure, nous allons parler de boucles.

Il existe 2 types de boucles, les boucles fermées et les boucles ouvertes.

La boucle fermée

La boucle fermée est constituée par une situation dont le dénouement est connu. Lorsqu’une solution à un problème est trouvée, alors la boucle est fermée. On dit plus couramment que la boucle est bouclée.

Connaissez-vous la série MacGyver, la série qui nous montre un homme capable de faire une bombe, un deltaplane ou réparer le moteur d’un avion à réaction avec un simple chewing-gum ? Cette série fonctionnait avec un scénario à boucles fermées. Voici la structure d’un épisode de MacGyver.

1/ Mise en place de l’intrigue => ouverture de la boucle
2/ À la fin de l’épisode, résolution du problème => fermeture de la boucle

Comme il n’y a pas de véritable fil rouge dans cette série, on peut regarder les épisodes dans n’importe quel ordre. Si vous en ratez un, ce n’est pas grave, puisqu’entre-temps aucune boucle ne sera ouverte et aucune frustration ne verra le jour.

La boucle ouverte

C’est une boucle que l’on n’aime généralement pas. Elle nous dérange par le simple fait qu’elle reste ouverte. Nous n’aimons pas un film qui pose 10 problèmes au début et qui n’en résout que 2 ou 3 à la fin. Nous sommes frustrés et laissés sur notre faim.

À première vue, cette boucle peut sembler inintéressante, mais en réalité c’est tout l’inverse. Une boucle ouverte a de nombreux avantages. Voyez plutôt…

L’exemple de MacGyver

Je vous parlais de la série MacGyver, un peu plus haut. Parlons maintenant d’une série comme les feux de l’amour (non je ne regarde PAS !). Cette série fonctionne à la fois avec des boucles fermées et des boucles ouvertes. C’est une combinaison détonante lorsque l’on sait bien l’utiliser.

L’exemple des feux de l’amour

Voici la structure d’un épisode des « Feux de l’amour ».
1/ Mise en place de l’intrigue principale => ouverture de la boucle principale.
2/ Mise en place d’intrigues secondaires => ouverture des boucles secondaires.
3/ Résolution d’une boucle secondaire => fermeture d’une boucle secondaire (d’autres sont restées ouvertes).
4/ Dans les derniers instants, relance de l’intrigue principale => rendez-vous dans le prochain épisode !

Si vous suivez les feux de l’amour, dans chaque épisode, de multiples boucles sont ouvertes. Certaines sont éventuellement fermées, mais généralement les scénaristes s’arrangent pour fermer les boucles 2, 3 ou même 10 épisodes plus loin ! Conséquence, vous êtes « obligé » de suivre les épisodes suivants. Les scénaristes vont même jusqu’à ouvrir d’énormes boucles dans les 10 dernières secondes de l’épisode afin que même avec 40° de fièvre, vous ne ratiez surtout pas le prochain. Si vous ne posez pas de lapin à la série, votre cerveau sera satisfait au prochain épisode… ou pas !

suspense

L’enchaînement infernal des boucles : la méthode pour capturer l’attention !

Les histoires que vous racontez à vos enfants fonctionnent également avec des boucles. Soit vous fermez la boucle en racontant l’histoire d’une traite, soit vous la laissez ouverte et leur raconterez la suite le lendemain. Ils risquent de ne pas apprécier sur le moment… mais grâce au suspense, demain soir, ils vous réclameront la suite à cor et à cri !

La télévision use et abuse de cet enchaînement de boucles. D’ailleurs, je parie que vous avez déjà vécu cette situation :

Vous voulez regarder un magazine télévisé. Il n’y a qu’un seul reportage qui vous intéresse, celui que vous avez vu dans le spot qui présentait l’émission. Il est 20h50, vous allumez votre poste et attendez ce reportage. Le temps passe, au bout d’une heure, l’animateur évoque enfin le reportage tant attendu. Vous vous réjouissez, mais c’est précisément à ce moment que vous entendez cette maudite phrase : « nous nous retrouvons après une courte page de pub ! »

Vous ragez et patientez encore 15 minutes de plus. Puis de retour à l’émission, d’autres reportages passent. Ce n’est que 45 minutes plus tard que votre reportage arrive enfin et vous criez intérieurement un grand « alléluia » !

Le bilan ? Vous avez perdu votre soirée à voir des choses qui ne vous intéressaient pas. Mais les réalisateurs ont réussi leur coup. Vous avez finalement regardé toute l’émission ! Pourquoi ? Parce qu’on vous a simplement ouvert une boucle en début d’émission pour ne la fermer qu’à sa toute fin. On vous a tenu en haleine tout ce temps pour booster les statistiques d’audience !

Pourquoi ça marche ?

La réponse tient en 2 mots : LE CERVEAU. C’est lui le grand responsable. Il est extrêmement sensible aux boucles. Tout problème doit être résolu, toute intrigue doit avoir son dénouement, toute curiosité doit être satisfaite ! Plus généralement, toute boucle ouverte doit être fermée.

cerveau-suspense

C’est pour cela que les émissions vous balancent des pubs aux moments ou le suspense est à son comble ! Idem pour les films qui passent à la TV. C’est pour cette raison que les invités aux journaux télévisés passent à la fin ! Tout est fait pour vous « forcer » à regarder jusqu’au bout.

Un ami m’expliquait que les scènes de suspense se manifestent d’un point de vue cérébral par une libération de dopamine dans le noyau du cerveau. Or la libération de dopamine correspond soit à un plaisir instantané, soit à l’attente d’un plaisir ou encore à une montée de stress. D’une certaine manière, lorsque nous sommes soumis à une forme de suspense, nous éprouvons ces 3 sensations.

Il faut bien comprendre une chose : une boucle ouverte crée une forme de dépendance. Vous serez frustré si votre cerveau ne connaît pas la solution du problème. C’est une situation que nous n’aimons pas pour des raisons physiologiques ! D’ailleurs, nous n’apprécions guère l’inverse : si vous commencez un livre et que votre voisin vous raconte la fin, vous serez également frustré, car la boucle sera bouclée prématurément.

C’est bien beau tout ça, mais quel est le rapport avec votre recherche d’emploi ? C’est évident, vous pouvez également intégrer une forme de suspense lorsque vous préparez vos candidatures. Ainsi un employeur aura vraiment envie d’en savoir plus sur vous !

Les boucles dans votre recherche d’emploi

Très peu de candidats pensent à profiter de cette faille de notre cerveau. Il est pourtant facile d’ouvrir des boucles dans votre CV, dans votre lettre de motivation et pendant vos entretiens d’embauche.

Si votre candidature reprend le schéma des épisodes de MacGyver, alors vous n’avez que très peu de chances d’éveiller l’intérêt du recruteur. En effet, votre candidature ouvre une boucle qui sera fermée dès que le recruteur aura « lu » votre CV et la lettre qui l’accompagne.

Au contraire si vous suivez le modèle des épisodes des « feux de l’amour », alors c’est complètement différent, car vous laissez des boucles ouvertes. Si le recruteur veut en savoir plus, il va devoir vous convoquer.

Après de nombreux essais, je suis parvenu à mettre en place une méthode efficace pour exploiter ces fameuses boucles. Cette dernière permet de présenter des arguments percutants.

looping-punch

Lorsque j’accompagne des personnes en recherche d’un (autre) emploi, je leur explique la structure complète des boucles ainsi que les moments précis pour les ouvrir et les fermer. Ils apprennent ainsi comment littéralement piéger le recruteur dans ce que j’appelle la « trappe à suspense ».

Cela fonctionne pour les 3 méthodes de recherche d’emploi à savoir :

  • La réponse aux annonces
  • Les candidatures spontanées
  • Le réseau (ma méthode préférée et de loin la meilleure)

Cette technique fonctionne à merveille dans les mails de candidature, les CV, les lettres de motivations et en entretien d’embauche.

Mais attention, ne faites surtout pas comme la majorité des candidats qui ferment directement leurs boucles, ou pire, n’en ouvre aucune ! Impossible de frustrer le cerveau du recruteur dans ce cas-là !

Une formule qui peut vous aider à booster l’efficacité de vos candidatures

Comment faire concrètement pour frustrer le recruteur dès la lecture de votre candidature ? L’une des astuces consiste à annoncer un résultat sans l’expliquer. Plus ce résultat sera proche des problématiques du recruteur, plus vous allez susciter son intérêt !

Voici 2 exemples d’accroches qu’ont utilisés une infographiste et un assistant marketing que j’ai eu la chance d’accompagner. Dans leurs candidatures, nous avons ouvert des boucles grâce à ce type de formules :

« Réduction des frais liés à la création graphique à hauteur de 8 400€ par an. »
« Élaboration complète d’une stratégie marketing : +150 000 sur le chiffre d’affaires sur 12 mois. »

Que se dit une personne qui lit ce genre d’accroches sur un CV ou une lettre de motivation ?
Quels étaient ces frais liés à la création graphique ? Comment cette personne a-t-elle fait économiser autant d’argent ? Quelles sont les composantes de cette stratégie marketing ? Comment sont calculés ces 150 000 supplémentaires ?

Pensez-vous qu’un recruteur ait envie d’en savoir plus s’ils se posent autant de questions à la lecture d’une seule ligne ? Imaginez ce qu’il peut ressentir si vos candidatures sont intégralement construites de cette manière !

Ce n’est pas pour rien si les candidats d’élite ont des résultats disproportionnés par rapport aux autres chercheurs d’emploi.

J’ai développé 6 formules qui permettent d’écrire à la volée ce type d’accroches. En voici une que je souhaite vous livrer :

Accroche = Action réalisée + Résultat remarquable

Pourquoi ça fonctionne ?

Les employeurs et recruteurs ont peu l’habitude de voir dans les CV et lettres de motivation contenant de vrais résultats.
Cet article n’échappe pas à la règle, regardez son titre : « Attention ! Voici une technique extrêmement efficace pour donner envie au recruteur de vous rencontrer ! » En vert, le résultat. Pour en savoir plus, vous avez dû lire cet article jusqu’ici !

De même, si vous faites bien les choses, le recruteur se demandera sûrement : « Mais comment ce candidat a-t-il fait pour obtenir ce résultat ? » Cela signifie que votre boucle est bien ouverte et s’il veut la fermer, il va devoir vous inviter en entretien…

Avertissement !

Avant de terminer, je me dois de vous signaler que cette technique est à double tranchant. En effet, si la boucle que vous ouvrez n’est pas suffisamment intéressante pour le recruteur, vous risquez de décevoir l’attente de ce dernier. Utilisez l’effet de suspense à bon escient sous peine de passer pour un beau-parleur !

Que de boucles dans cet article ! Je devrais peut-être la boucler maintenant. 🙂

Ah non ! J’allais oublier, comme d’habitude voici votre plan d’action !

Votre plan d’action

Étape 1 : identifiez un problème rencontré par l’entreprise que vous savez résoudre

Une entreprise cherche une personne capable d’être une solution pour l’aider à résoudre ses difficultés. L’identification de ses problèmes doit être votre priorité numéro 1.

Étape 2 : Pensez « RÉSULTAT »

Au lieu de vous cantonner à la liste des tâches que vous avez réalisées à un poste précis, focalisez-vous plutôt sur le résultat.

Étape 3 : Cherchez la formule la plus sexy et la plus avare en information

Utilisez la formule « Accroche = Action réalisée + Résultat remarquable » et exploitez-la dans vos CV et lettres de motivation.

Étape 4 : Entrainez-vous à justifier vos chiffres en entretien d’embauche

C’est la partie qui demande le plus de pratique. Si vous êtes membres du blog, vous trouverez une vidéo bonus qui vous donnera un plan simple et efficace pour justifier vos chiffres. Quoi ? Vous n’êtes pas encore membres ? Prenez 1 minute pour vous inscrire, c’est complètement gratuit et ça se passe ici !

A vous de puncher !

Avez-vous des difficultés pour créer vos boucles ? Quelles sont vos recettes pour donner envie aux entreprises de vous rencontrer ? Comment feriez-vous pour ouvrir une boucle en entretien d’embauche ?

Comme toujours, je vous invite à laisser vos commentaires en cliquant ici. Je lis tous les commentaires !

À vos claviers !



Comments
  1. Stéphane Sornin   On   28 mai 2015 at 19 h 28 min

    Bonjour,
    C’est très bon,
    En effet combien de CV ne donne qu’une liste de compétence ou les chiffres sont totalement absents et ou il n ‘y a pas de variation d’intérêt.
    C’est un peu comme si on disait. Hier le match de foot c’est terminé par la victoire de l’équipe locale par un peu plus de points. Ou bien nous avons grimpé une montagne assez haute, ou lors d’une réservation, demain nous serons pas mal de monde pour dîner… Mettre des chiffres c’est aussi tout simplement montrer une capacité à être objectif.

Leave a Reply to Stéphane Sornin

Your email address will not be published. Required fields are marked *